Les Urgences

Poignet

Fracture scaphoide

Description

Le scaphoïde est un des huit os du carpe (poignet). Ces fractures, les plus fréquentes du carpe, surviennent souvent à la suite d’un choc direct sur la main.

Elles entraînent  parfois peu de douleurs,  peu de gonflement et peuvent donc passer inaperçue. C’est une des causes qui expliquent le risque de pseudarthrose (non consolidation du scaphoïde) car les fractures non traitées ne peuvent pas consolider, et exposent ainsi le poignet à une usure prématurée (arthrose post-traumatique ou SNAC).

La fracture luxation trans-scaphoidienne du carpe est une forme plus rare et plus grave. Elle survient après un traumatisme violent. Le pronostic est alors plus réservé et il intervenir en urgence.

Diagnostique

Un bilan radiographique est indispensable pour identifier la fracture et apprécier le déplacement.

ll est possible que la fracture ne se voit pas visible ors de la premier radiographie et on peut alors soit réaliser un scanner pour faire le diagnostique ou bien refaire une radiographie à 15 jours après avoir pris le soin d’immobiliser le poignet.

Traitements possibles

Si la fracture est simple et non déplacée on peut opter pour une immobilisation plâtrée pour 3 mois. Il s’agit d’une manchette résinée « poignet pouce ». En cas de déplacement même peu  important on propose une intervention chirurgicale par un vissage de la fracture. En effet elle semble diminuer le taux de non consolidation car le vissage réduit et immobilise la fracture en même temps. Elle diminue aussi dans certains cas la durée d’immobilisation. Le plus souvent on pourra mettre en place une vis en « per-cutanée » c’est-à-dire par une petite incision sous radio-scopie. La chirurgie se fait alors en Ambulatoire. Plus rarement il faudra aborder (ouvrir la peau) pour réduire la fracture (déplacement important ou fracture luxation trans-scaphoidienne).

Conséquences de l’intervention

Des soins locaux par une infirmière sont nécessaires pendant la durée de cicatrisation. Des contrôles radiographiques sont nécessaires à périodicité déterminée pour suivre la consolidation osseuse.

La durée d’incapacité de travail est de 45 jours à 3 mois en moyenne.

Complications

Il n’existe pas d’acte chirurgical sans risques de complications secondaires :

  • L’infection post opératoire
  • L’algodystrophie
  • Lésions nerveuses, vasculaires, tendineuses
  • L’absence ou la mauvaise consolidation qui s’appelle la « pseudarthrose ». Le scaphoide est malheureusement un os qui a un grand risque de pseudarthrose
  • La raideur articulaire

Votre chirurgien est le mieux placé pour répondre à toutes les questions que vous vous poseriez avant ou après votre intervention. N’hésitez pas à lui en parler