Les Urgences

Main

Mallet finger

Description

Il s’agit d’une rupture de la partie toute terminale du tendon extenseur d’un doigt qui entraîne une « chute » de la dernière phalange. C’est une pathologie extrêmement fréquente, qui peut toucher tous les doigts (exceptionnellement le pouce), et qui peut survenir après un traumatisme même très minime. Aussi bien les patients jeunes que les personnes plus âgées peuvent présenter cette déformation digitale. Il existe des formes où le tendon seul s’est rompu et des formes où il existe une fracture de la dernière phalange.

Les examens complémentaires

Une radiographie doit être systématiquement demandée afin de préciser la nature exacte du mallet finger (soit tendineux pure soit osseux) car le traitement peut être différent selon ces formes.

Traitements possibles

En cas de mallet finger tendineux simple :

Il est avant tout orthopédique, c’est à dire qu’il ne nécessite pas d’intervention chirurgicale. Plus la prise en charge est précoce et plus les chances de réussite du traitement sont grandes.Le traitement consiste en la mise en place d’une orthèse (=attelle) adaptée qui va immobiliser la dernière articulation du doigt concerné en rectitude. La durée d’immobilisation est de 2 mois et l’orthèse doit être gardée 24h/24.

En cas de mallet finger osseux :

Le traitement dépendra de la radiographie. En effet si la fracture est déplacée, une réduction au bloc opératoire ainsi qu’une ostéosynthèse (=mise en place de broche ou de vis) seront nécessaires. Si la fracture n’est pas déplacée, le port d’une orthèse peut suffire.

Les suites de l’intervention

En cas de mise en place d’une broche ou d’une vis, des soins locaux devront être régulièrement faits, c’est à dire que le pansement sera changé tous les 2 jours et la cicatrice désinfectée. Parfois la broche peut volontairement dépasser de la peau de façon à pouvoir être retirée facilement en consultation. Les autres doigts et les autres articulations devront rapidement bouger afin d’éviter leur enraidissement.

Complications

En l’absence de traitement bien conduit, la déformation en mallet évolue vers une autre déformation du doigt (=col de cygne) plus embêtante à corriger. En plus de la « chute » de la dernière phalange, s’ajoute une hyper-extension de l’articulation du dessus.

Après un traitement par orthèse, même si elle a été bien portée, le doigt peut retomber, et nécessiter une intervention chirurgicale en cas de gêne.

Les complications de la chirurgie sont :

  • L’infection sur le matériel, ce qui nécessite l’ablation prématurée de celui-ci
  • La raideur de l’articulation
  • La persistance de la déformation