Les Urgences

Main

Entorse et fracture

Description

Une entorse correspond à étirement voire à une rupture d’un ligament qui stabilise une articulation. Si plusieurs ligaments sont touchés, une luxation peut se produire, c’est à dire qu’il y aura une perte de contact entre les 2 surfaces cartilagineuses concernées (déboitement). Il s’agit d’une pathologie très fréquente chez les sportifs (rugby, basket ball, hand ball) qui peut, si elle est négligée, aboutir à une raideur douloureuse et permanente du doigt. Les 2 entorses digitales les plus communément rencontrées sont l’entorse de la plaque palmaire, et l’entorse grave du pouce.

Une fracture osseuse peut être simple ou complexe, fermée ou ouverte, articulaire ou non. Elle peut également être associée à une luxation. Le traitement dépendra donc du type de fracture.

Les examens complémentaires

Une radiographie standard sera systématiquement demandée, car elle peut s’avérer essentielle pour distinguer une fracture d’une simple entorse. Dans certains cas, le diagnostic de fracture est évident, et la radiographie permettra d’en préciser sa nature.

Traitements possibles

L’entorse de plaque palmaire simple se traite uniquement de façon orthopédique, par une orthèse adaptée pendant quelques jours. S’en suivra une longue période de rééducation capitale pour retrouver une bonne fonction du doigt.

En cas de luxation vraie, le traitement est URGENT. Une réduction devra être réalisée avec plusieurs contrôles radiologiques pour s’assurer du bon positionnement des os. Si la luxation est irréductible, une intervention chirurgicale sera nécessaire, et sera également suivi du port d’une orthèse et de séances de kinésithérapie.

Devant une fracture, le traitement sera différent selon qu’il s’agisse d’un patient jeune ou âgé, sportif ou pas, et dépendra surtout de l’analyse radiologique que fera le chirurgien. Le but du traitement sera toujours de permettre au patient de bouger ses doigts le plus rapidement possible afin de lutter contre la raideur souvent très handicapante. Si la fracture est instable ou très déplacée, elle devra être stabilisée par une ostéosynthèse  (vis, broche, plaque, fixateur externe…etc)

Les suites de l’intervention

Si une intervention a été nécessaire, le pansement devra être changé tous les 2 jours. Selon le type de fracture ou d’entorse, l’immobilisation sera différente. Dans tous les cas, le souci principal du chirurgien sera de faire bouger les doigts du patient le plus rapidement possible sans toutefois compromettre le résultat final.

Complications

Les complications les plus fréquentes des fractures et des entorses sont :

  • La raideur, c’est à dire une perte de souplesse du doigt
  • La douleur, qui accompagne très souvent un doigt raide
  • Une trouble rotatoire, c’est à dire que le doigt lésé vient « chevaucher » un doigt adjacent, lorsque la fracture est déplacée
  • Un retard voire une absence de consolidation osseuse pouvant imposer une reprise chirurgicale avec greffe osseuse
  • Une infection, surtout si la fracture lors de l’accident est ouverte, donc souillée.

Il est important de retenir que les entorses ou les fractures des doigts ont souvent des suites longues notamment de rééducation. Après une entorse, même simple (sans luxation), il n’est pas rare que le doigt reste gonflé, raide et douloureux pendant 12 à 18 mois !!!