Les Urgences

Coude et épaule

Epaule

L’épaule, articulation la plus mobile du corps humain, comprend  la ceinture scapulaire (clavicule et omoplate) et l’extrémité supérieure de l’humérus. Les différentes pièces osseuses sont reliées entre elles par des ligaments et forment des articulations (articulation acromio claviculaire, articulation scapulo humérale)

Les traumatismes les plus fréquents seront décrits. Il existe de nombreuses variantes et associations.

Fractures de la clavicule

Description

Ces fractures sont très fréquentes chez les sujets jeunes et résultent d’une chute  sur le moignon de l’épaule. Les fractures se manifestent par une douleur intense  et une impossibilité de bouger le membre supérieur. Une radiographie de l’épaule de face est nécessaire pour confirmer le diagnostic et évaluer le type de fracture.

Traitements possibles

Une contention est nécessaire pendant 4 à 6 semaines  avec souvent un cal visible qui n’a aucun retentissement fonctionnel. Le pronostic  est en règle excellent. Le traitement chirurgical est exceptionnel et réservé à certaines formes compliquées

Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus

Description

Ces fractures sont très fréquentes  surtout chez la femme à partir de la cinquantaine .La cause est une chute sur le moignon de l’épaule ou sur le coude .Le blessé ressent une vive douleur au niveau de l’épaule  et la mobilité du bras est impossible. Une radiographie de l’épaule sous plusieurs angles est nécessaire pour confirmer le diagnostic, apprécier le nombre de fragments osseux et leur déplacement.

Traitements possibles

Ces fractures vont consolider spontanément  mais souvent au prix d’une déformation  et d’une limitation plus ou moins importante  des mouvements de l’épaule .Aussi  le traitement  doit permettre  une mobilisation articulaire aussi tôt que possible. Le traitement par immobilisation simple coude au corps  de courte durée convient aux fractures peu ou pas déplacées.

Dans les cas de fractures plus complexes ou déplacées une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour remettre en place les  fragments osseux et les stabiliser par du matériel métallique (broches, clou, plaque) et autoriser une mobilisation rapide de l’épaule. Dans certain cas de fractures complexes  avec luxation non réparables il peut être proposé de remplacer l’extrémité supérieure de l’humérus par une prothèse interne ce qui permet de récupérer la mobilité et l’usage du membre supérieur rapidement

Conséquences de l’intervention

L’intervention  a pour but se soulager la douleur mais aussi d’autoriser une mobilisation rapide du membre supérieur  et ainsi de préserver son autonomie

Luxation de l’épaule  (scapulo humérale)

Description

Il s’agit de la perte de contact entre la surface articulaire de la tête humérale et la glène de l’omoplate.La plus fréquente est la luxation antérieure. Ce traumatisme résulte d’un choc brutal d’arrière en avant sur l’épaule  survient plus volontiers chez les hommes jeunes.IL entraine une douleur très intense et une impossibilité de mobiliser le membre supérieur. La déformation du moignon de l’épaule est visible .Une radiographie de l’épaule est absolument indispensable  pour apprécier le déplacement et rechercher d’éventuelles fractures associées avant toute tentative de réduction.

Traitements possibles

Le traitement habituel  consiste à réduire c est à dire à remettre en place la tête humérale sous une brève anesthésies générale .Une radiographie de contrôle permet de s’assurer  de la bonne réduction de l’articulation Elle est suivie d’une immobilisation coude au corps pour  3 semaines, une restriction de certains mouvements pendant 3 semaines de plus et enfin un programme de rééducation fonctionnelle.

Complications

Les complications peuvent être nerveuses (paralysie du deltoïde), vasculaires (artère axillaire) et articulaires : luxation récidivante ou répétées  (dont souvent le traitement initial a été négligé)

Luxation acromio claviculaire

Description

Ces luxations   vues plus souvent chez les sportifs  sont dues à un abaissement forcé du moignon de l’épaule .Elle se traduit par une douleur et une déformation  de la partie supérieure de l’épaule qui se remet en place à la simple pression mais qui se reproduit dès que l’on relâche la pression. Une radiographie comparative des 2 épaules en position debout est nécessaire au diagnostic et élimine une fracture associée.

Traitements possibles

Une immobilisation coude au corps est proposée pour soulager la douleur  mais cette lésion est bien tolérée  en dehors d’une saillie inesthétique.

Chez certains patients  sportifs ou travailleurs de force, la demande fonctionnelle est plus importante. Le traitement chirurgical est controversé car aucune technique n’a fait preuve de sa supériorité  (ligamentoplastie coraco claviculaire, résection de l’extrémité externe de la clavicule)

Les complications communes à ces traumatismes sont :

  • La raideur articulaire
  • le syndrome loco-régional douloureux complexe  (algo-dystrophie)

Votre chirurgien est le mieux placé pour répondre à toutes les  questions que vous vous poseriez avant ou après votre intervention. N’hésitez pas à lui en parler .