Les Pathologies

Main

La maladie de Dupuytren

Description

La maladie de Dupuytren est une maladie d’origine inconnue qui touche l’aponévrose palmaire superficielle, fin feuillet situé sous la peau. Pour des raisons mal connues, ce feuillet s’épaissit par endroit, avec l’apparition de boule (ou nodules) qui se rejoignent pour former de vértitables cordes (ou brides) entrainant la fermeture des doigts dans la paume de la main. Parfois le dos des articulations inter-phalangiennes proximales est touché. Cette maladie souvent indolore touche préférentiellement les 4ème et 5ème doigts, mais peut atteindre toute la main.

Il existe des formes familiales et le diabète, l’hypertriglycéridémie, l’alcool et le tabac peuvent aussi contribuer à l’apparition de cette maladie. Enfin, certains patients sont porteurs de cette même atteinte à la plante des pieds (maladie de Ledderhose) ou sur le sexe pour les hommes (maladie de Lapeyronie)

Traitement possible

Il n’y a, à l’heure actuelle, aucun traitement médical. Le traitement est chirurgical. C’est une chirurgie dite fonctionnelle, c’est-à-dire qu’elle permet de retrouver à un moment donné une extension des doigts malades sans possibilité de guérison. En effet cette maladie continuera à évoluer avec des récidives possibles voire l’extension aux doigts voisins.

On opère classiquement lorsqu’on ne peut plus mettre la main à plat sur la table. Il ne faut pas trop attendre car dans les formes sévères le traitement est difficile et les suites plus longues.

Deux interventions sont possibles en fonction du patient et de la gravité de la maladie :

-          la section simple des brides ou aponévrotomie. C’est un geste rapide qui permet de bouger très vite les doigts opérés sans nécessité de pansement ou rééducation. La bride est toujours visible sous la peau, mais le doigt a gagné en extension. Ce geste peut être réalisé plusieurs fois, sinon la seconde intervention est proposée.

-          L’ablation des brides ou aponévrectomie. Cette intervention consiste à enlever sur le doigt atteint toute la bride. C’est un geste chirurgical plus invasif que la section simple, réalisé habituellement sous anesthésie locorégionale en hospitalisation ambulatoire. Dans certains cas, le chirurgien peut laisser volontairement une partie de la cicatrice ouverte. En post-opératoire, les pansements sont nécessaires plusieurs semaines, associés souvent au port d’une orthèse et à de la rééducation précoce.

Conséquences de l’intervention

Le résultat fonctionnel s’apprécie vers le 3ème mois post-opératoire en fonction de l’intervention et de la gravite de l’atteinte initiale, l’arrêt de travail étant compris selon les professions entre un et trois mois.

Complications

Il n’existe pas d’acte chirurgical sans risque de complications secondaires :

  • les lésions nerveuses ou tendineuses
  • l’infection post-opératoire
  • la récidive ou l’extension aux doigts voisins
  • l’algodystrophie: main gonflée, douloureuse, rouge avec transpiration, puis raideur.    L’évolution est traînante plusieurs mois, voire plusieurs années, des séquelles sont  possibles.

Votre chirurgien est le mieux placé pour répondre à toutes les questions que vous vous poseriez avant ou après votre intervention. N’hésitez pas à lui en reparler avant de prendre votre décision.